CHAMP DE MANŒUVRE

Programme
81 logements collectifs et 1 local d'activités
Situation
lot Bs4a ZAC du Champ de Manœuvre
Urbaniste
2, 3, 4 Urbanisme
Maître d'ouvrage
SCCV BS4a
Surface
5629 m2
 
Coût prévisionnel
8 263 000 €HT
 
Étude
en cours
Paysagiste
Atelier Horizons
Ingénieurs
NOVAM structure, TUAL Fluides, ROUSSEAU Économiste, ITAC acoustique

Le projet s’inscrit dans le grand plan de la ZAC Champ de Manœuvre à Nantes. Le site global présente un caractère assez exceptionnel qui invite à composer avec le végétal, à intégrer le paysage lointain offert par la topographie en pente vers la rivière de l’Erdre.
 
3 ÉDIFICES EN RÉSONANCE
 
À l’instar de l’îlot BS, et suivant les préconisations du projet urbain, la parcelle est occupée par 3 édifices :
- un immeuble linéaire au sud, bordant le cours (5 étages sur rez-de-chaussée culminant à 19m)
- 2 immeubles plots amorçant l’urbanisme  de plots  de l’ensemble du secteur boisé au nord : un plot A de 5 étages sur rez-de-chaussée et un petit immeuble de grands logements duplex intermédiaires répartis sur 3 étages
 
L’organisation spatiale tire son sens premier du contexte et répond aux intentions suivantes :
1- mettre en scène l’arbre à conserver par le biais du bâtiment A:
2- assurer le quinconce des volumes en lien avec les autres parcelles voisines
3- évoquer un coeur d’ilot par le «flottement» du bâtiment A
4- «tourner le dos» à la prison
5- révéler et exploiter la pente (de 2m d’est en ouest)
 L’horizontalité de l’acrotère révèle la pente et le rez-de-chaussée semi-enterré reçoit le parking souterrain.
 
L’accès principal est une fenêtre entre Cours et Jardin
Un porche ouvert du bâtiment C traversant entre le Cours et le Jardin fait office de hall et de parc à vélos . Il prend l’aspect d’une «fenêtre» laissant une échappée vers le sud depuis le jardin, le long de la façade nord de cet immeuble linéaire bordant le cours. Depuis le cours, le bâtiment C est cette fois une fenêtre vers le jardin intérieur
 
Une inflexion vers l’ouest
Le plan urbain introduit une inflexion de l’édifice vers l’ouest. Ainsi,  l’angle ouest est important (il reçoit le programme d’activités) et l’extrémité est de l’immeuble sur cours est une «terminaison». La pente renforce cette  «orientation» que nous proposons d’inscrire dans l’édifice lui-même dans un angle «qui tourne» et un biais qui «referme» l’extrémité du cour et en marque ainsi la fin. La façade elle-même marquera une forme de progression d’est en ouest, par le rythme du plus serré au plus large des panneaux refermant les loggias.
 
Un angle affirmé par l’enchaînement des façades sud et ouest identiques
 
Système constructif et matériaux
Une relative compacité a été recherchée (favorable au plan thermique et économique) malgré l'expression du fractionnement global du projet et la variété volumétrique exprimée.
Deux matériaux principaux de façades sont utilisés : le bois pré-teinté et le béton brut avec effet de joints creux. Chaque volume est caractérisé par l’utilisation de ces deux matériaux principaux.
Les façades périphériques nord et est sont en béton, les façades sud et ouest en bois, ce qui contribue à marquer l’inflexion du projet vers ces deux orientations.
La loggia caractérise l’écriture des façades recherchant le sud et l’ouest
Les menuiseries sont en aluminium et les garde-corps en acier galvanisé naturel avec remplissage en bois ajouré.